Qui sommes-nous ?

Présentation du Syndicat de la magistrature

je me syndique

Le syndicat de la magistrature a été fondé le 8 juin 1968. Il représente environ 30 % des magistrats. Ses instances dirigeantes sont constituées d’un bureau composé de 6 membres élus au sein du conseil national qui en compte 16 désignés par le Congrès. Des délégués régionaux participent également au conseil national avec voix délibérative, sauf pour la désignation des membres du bureau.

Lire la suite...

A u sortir de la Seconde Guerre mondiale, la justice a entamé une mue profonde, à l’instar de la société toute entière. De rentiers souvent issus du monde judiciaire, la magistrature s’est progressivement démocratisée puis féminisée, particulièrement après la création du Centre national d'études judiciaires, devenu l’Ecole nationale de la magistrature en 1970, qui fut un lieu d’« effervescence d’une conscience collective ». Les nouveaux magistrats, moins familiers avec le monde de la justice ont découvert une institution exsangue, traumatisée par les compromissions de certains des magistrats pendant l’occupation. Ils ont expérimenté les réalités d’une profession individualiste, fragilisée par des règles statutaires insuffisamment protectrices, avec une mainmise de l’exécutif sur la gestion des carrières, et un fonctionnement de la justice totalement déconnecté des enjeux de la société. Le Syndicat de la magistrature est né de la volonté de ces nouveaux arrivants de réhabiliter une justice indépendante pleinement garante de la liberté individuelle, de l’ouvrir sur la société civile et de sortir d’une approche corporatiste.

Lire la suite...

Nos combats